Rate this post

Véritable emblème national, le drapeau doit se manipuler avec précautions pour lui donner le respect qui lui est dû. Avant d’élever fièrement les couleurs de notre pays, il est alors primordiale d’apprendre les quelques règles du pavoisement des édifices publics. Collectivités Equipements, le spécialiste des produits et services dédiés aux collectivités, vous dit tout !

Qu’est-ce que le pavoisement des édifices publics ?

Le pavoisement des édifices publics est un acte hautement symbolique qui consiste à placer des drapeaux et des pavillons sur les bâtiments publics lors des manifestations et cérémonies commémoratives qui marquent l’histoire d’un pays.

Jusqu’à ce jour, il ne fait l’objet d’aucun texte réglementaire. Cependant, avant un évènement national donné, chaque commune reçoit des instructions du gouvernement (du Ministre de l’Intérieur) pour procéder au pavoisement des édifices publics.

Parmi les édifices publics à pavoiser, selon les règles du pouvoir public, on compte les établissements scolaires. Ceci est énoncé dans l’article L.111-1-1 du code de l’éducation de la loi du 8 juillet 2013 précisant que “La devise de la république, le drapeau tricolore et le drapeau européen sont apposés sur la façade des écoles et des établissements d’enseignements du second degré publics et privés sous contrat”. Il y a également les mairie, les établissements ministériels et les stades.

 

Comment différencie-t-on un drapeau d’un pavillon ?

Le drapeau, tout comme le pavillon, est une pièce d’étoffe de forme rectangulaire. Tous deux, une fois hissés, peuvent être exposés durant 6 à 12 mois. Mais, malgré cette définition commune, ils se différencient par quelques points.

Le drapeau, lui, est fixé sur une hampe (souvent en bois) et surmontée par une lance (souvent en PVC). Il est utilisé pour un pavoisement mural, en tant que façade d’une collectivité ou pour mettre en valeur des monuments. Tandis que le pavillon se fixe à l’aide d’une sangle et 2 anneaux. Il est par contre utilisé pour pavoiser l’entrée de site des entreprises.

 

Quand et comment les établissements publics doivent-ils « pavoiser » ?

– Les établissements publics doivent “pavoiser” lors d’un deuil national. Pour cela, le drapeau sera hissé en haut de son mât. Il devra par la suite être rabaissé à mi-hauteur et finir noué par un ruban noir. – Ils doivent aussi hisser le drapeau lors de la réception des chefs d’Etats Étrangers.

– Ils doivent aussi arborer le drapeau lors d’un événement national. Le calendrier français, par exemple, prévoit 14 dates officielles pour ce faire. Si l’on suit l’ordre chronologique, la première date est celle du 19 mars, qui est la journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

– Vient ensuite le dernier dimanche du mois d’avril qui est la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation.

– En mai : le 8 mai, la commémoration de la victoire du 8 mai 1945. Juste après vient la journée de l’Europe célébrée le 9 mai. Ensuite, le deuxième dimanche de mai qui est la fête nationale de Jeanne d’Arc. Le 10 mai est aussi incluse dans la liste qui marque la commémoration annuelle en France métropolitaine de l’abolition de l’esclavage. Le 27 mai également, qui est la journée nationale de la Résistance.

– En juin : 8 juin, la journée nationale d’hommage aux “morts pour la France” en Indochine. Suit la date du 18 juin qui marque la journée nationale commémorative de l’appel historique du général de Gaulle à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l’ennemi.

– En juillet : la plus évidente est celle du 14 juillet qui est la fête nationale. Suivie du 16 juillet marquant la journée nationale à la mémoire des victimes de crimes racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux “Justes” de France.

– En septembre : plus précisément le 25, est aussi célébré la journée nationale d’hommage aux harkis et autres membres des formations supplétives.

– En novembre : il est aussi obligatoire de pavoiser les édifices publics le 11 novembre qui est la commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918, la commémoration de la victoire et de la paix et l’hommage rendu à tous les morts pour la France.

– En décembre : enfin, il faut aussi compter le 5 décembre, la journée nationale d’hommage aux “morts pour la France” pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie.

______

 

Il est à noter que pour ces jours très spéciaux, le pavoisement doit être effectif toute la journée de commémoration officielle. Il est alors conseillé de le hisser la veille au soir et de le retirer le lendemain de la cérémonie. Par ailleurs, dans le cas où le drapeau national doit être associé à des drapeaux étrangers, celui doit toujours occuper une place d’honneur. Son emplacement dépend toutefois du nombres de drapeaux auxquels il est associé. S’il s’agit de 2 drapeaux, le drapeau d’honneur est généralement placé à droite de l’observateur. S’il s’agit de plusieurs drapeaux, ils doivent être placés par ordre alphabétique où le drapeau d’honneur se hisse au bout de la file, à gauche de l’observateur.