La fonction du comptable fiscaliste à Bruxelles

Les prestations d’un cabinet comptable fiscaliste sont indispensables à toute entreprise, quelle que soit sa taille. Deux activités sont prises en charge par le comptable fiscaliste, d’après son nom. Il s’occupe à la fois du relationnel au sein du service de comptabilité et de la fiscalité d’une entreprise. Sa mission consiste à assurer la gestion fiscale en jouant le rôle de conseiller juridique et fiscal. Opter pour un comptable-fiscaliste Bruxelles permet de bénéficier d’un plan fiscal optimisé respectant les règles en vigueur.

 

Quel est le rôle du comptable fiscaliste dans une entreprise ?

En matière de fiscalité, le comptable fiscaliste aide son client dans ses choix de gestion et de développement, il se montre garant de la conformité des documents fiscaux. Il est l’intermédiaire privilégié entre le cabinet comptable et l’administration fiscale en se comportant comme un conseiller indépendant dont la pratique d’une activité commerciale est interdite, selon le code de déontologie qui réglemente la profession. Son rôle de conseiller lui permet d’intervenir sur la gérance pour que celle-ci soit conforme aux normes requises en fiscalité. Il se charge de l’établissement d’un plan financier et apporte ses aides pendant les inscriptions auprès des administrations et de la caisse d’assurances sociales. L’objectif consiste à optimiser la procédure fiscale de l’entreprise tout en réduisant les impôts permettant de renforcer son développement.

Au niveau de la comptabilité, il fait partie d’une équipe comptable dont la tâche principale correspond au relationnel. Ses interventions touchent à la fois le département de la comptabilité que le service financier. Il est en liaison permanente avec les différentes entités internes de l’entreprise et aussi avec les organismes externes tels que les administrations locales et régionales ainsi qu’avec plusieurs professions libérales. Il entretient également une relation importante avec les professionnels des assurances et de la finance.

 

Quelles sont les capacités requises pour un comptable fiscaliste ?

L’exercice de ce métier de comptable fiscaliste nécessite la parfaite maîtrise du droit. L’idéal est de détenir une spécialisation en droit des affaires et de la fiscalité. La faculté de travailler en équipe ainsi que le sens de l’écoute constituent des conditions essentielles dans la pratique de ses fonctions à cause de sa collaboration permanente avec diverses entités. De plus, il est de son devoir d’être à jour au niveau de l’évolution des techniques et des législations ainsi que de la continuité des informations.

La fonction de comptable fiscaliste engage différentes responsabilités selon le degré de la faute commise. Cela peut être soit une responsabilité civile si concernant une faute ou une négligence générant un dommage, soit une responsabilité disciplinaire si la déontologie n’est pas respectée, soit une responsabilité pénale en cas de délit et abus de confiance et une responsabilité fiscale s’il y a omission d’écriture ou présentation d’écriture erronée ou en cas de fraude fiscale, etc.