Un voyage au Costa Rica, une occasion de goûter aux spécialités culinaires locales

Rate this post

La plupart du temps, les stéréotypes qui viennent à l’esprit quand on parle du Costa Rica est la jungle, les paresseux, les perroquets, les volcans, les plages… D’autres attraits font pourtant la renommée de cette destination d’Amérique centrale. Parmi les choses qui fascinent les touristes lors d’un circuit au Costa Rica, il y a l’art culinaire du pays. Que les routards voyagent en famille, en amoureux ou en solo, le moment du repas est un des instants qu’ils attendent impatiemment. En effet, cela leur permet de découvrir les trésors de la gastronomie costaricienne. Que ce soit au restaurant ou chez l’habitant, les fins gourmets pourront déguster toutes sortes de spécialités culinaires. Le Gallo Pinto, par exemple, une recette à absolument découvrir. Ceux qui logeront chez l’habitant mangeront sûrement ce plat, car il s’agit du petit-déjeuner local. Ce dernier est composé de riz et d’haricots rouges ou noirs. Il convient de noter que chaque région du Costa Rica a sa propre manière de le préparer, mais en général les ingrédients utilisés sont souvent les mêmes. Les cuistots incorporent souvent dans leur plat de la viande, du coco, des oignons, de la coriandre…

Le Casado, un met qui en surprendra plus d’un

Durant un circuit Costa Rica, les voyageurs gourmands sont invités à commander le Casado lorsqu’ils seront au restaurant ou dans un Casado (sorte de gargote pittoresque du pays). Ce mets n’est autre que le plat national et on le retrouve à chaque coin de rue que ce soit en ville ou à la campagne. Il est surtout servi lors des grandes festivités, notamment les mariages. Pour la petite anecdote, si on se réfère à son nom, sa traduction signifie « marié ». En outre, si les routards assistent à un mariage pendant leur séjour, ils verront que ce plat est toujours offert aux jeunes mariés. Par ailleurs, les ingrédients utilisés pour la préparation du Casado sont assez variés, car on retrouve le riz, la viande (porc, poulet ou poisson selon les préférences), les haricots noirs ou rouges, les carottes, la salade verte, la banane plantain, le thym… En outre, son prix dans un Casado ne dépasse pas souvent les 5 €. Toutefois, dans un établissement plus luxueux, il faut prévoir un peu plus d’argent.

Goûter au Chifrijo avant de quitter le territoire costaricien

Mis à part la dégustation du Casado et du Gallo Pinto, des circuits Costa Rica constitue une occasion de découvrir d’autres spécialités culinaires du pays. Avant de rejoindre leur contrée d’origine, les globe-trotters sont invités à se rendre à San José, la capitale du territoire. C’est dans cette ville, vers les années 1990, qu’est né le Chifrijo. Il s’agit d’un plat composé principalement de viande de porc, de tomates, de poivrons, de paprika ou encore de l’huile d’olive. Par ailleurs, comme dans la majorité des plats costariciens, les haricots tiennent une place assez importante dans la cuisine du territoire. Pour le Chifrijo, on utilise des haricots blancs au lieu des rouges ou des noirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *